La directive sur la compatibilité électromagnétique (CEM)

La directive 2014/30/UE du Parlement européen et du Conseil – du 26 février 2014 – harmonise les législations des États membres concernant la compatibilité électromagnétique des appareils pouvant être mis sur le marché. La directive CEM se présente comme un texte réglementaire dans le cadre des normes de sécurité - faisant référence aux normes techniques IEC/ISO EN auxquelles doivent se conformer les produits électriques - et garantissant ainsi que les équipements homologués dans un pays membre de l'Union Européenne sont conformes dans tous les autres pays de l'UE. . Ces produits devront être marqués du marquage CE, ainsi que rendus explicites comme conformes par la déclaration de conformité UE.

Cette directive s'inscrit dans le cadre législatif de la libre circulation et de la commercialisation des produits dans la communauté européenne. Son objectif ultime est d'éviter les risques liés à un produit ou à un phénomène, défendant ainsi un intérêt commun des citoyens et des entreprises européens.

Le nom anglais de cette directive est : Directive sur la compatibilité électromagnétique (CEM);

Son abréviation est : EMC ;

Son code est : 2014/30/UE ;

Les directives précédentes sur ce sujet, qui ne sont plus en vigueur aujourd'hui, sont : 2004/108/CE, 89/336/CEE.

Il est utile de connaître les références des anciennes directives car on les retrouve souvent dans la documentation des produits ou des composants, mais aussi dans les lois et réglementations européennes si elles n'ont pas été récemment mises à jour.

Champs d'application: la Directive CEM 2014/30/UE concerne tout appareil fini - ou combinaison d'appareils finis - mis à disposition sur le marché en tant qu'unité fonctionnelle indépendante, destinée à l'utilisateur final et susceptible de générer des perturbations électromagnétiques, ou dont le fonctionnement peut être affecté de telles perturbations. En outre, la directive concerne des combinaisons particulières de différents types d'appareils et éventuellement d'autres dispositifs, qui sont assemblés, installés et destinés à être utilisés de manière permanente dans un emplacement préétabli.

Le nécessaire requis: les produits entrant dans le champ d'application de la directive, pour être mis sur le marché européen, doivent répondre aux exigences essentielles suivantes.

  • Les perturbations électromagnétiques produites ne doivent pas dépasser le niveau au-dessus duquel les équipements de radio et de télécommunications ou autres équipements ne peuvent pas fonctionner normalement ;
  • Le niveau d'immunité aux perturbations électromagnétiques prévisible en fonction de l'usage auquel ils sont destinés permet leur fonctionnement normal, sans détérioration inacceptable.

Principaux contenus de la directive

  • Locaux
  • Champs d'application
  • Définitions
  • Le nécessaire requis
  • Obligations du fabricant
  • Obligations des autres opérateurs économiques
  • Mouvement libre
  • Présomption de conformité et normes harmonisées
  • Évaluation de la conformité
  • Organismes notifiés
  • Marquage CE

Mesures en chambre anéchoïqueLocaux

Les motivations qui ont conduit à la rédaction de la directive elle-même sont comprises comme des « Prémisses ».

Champs d'application

Le champ d'application définit les catégories de produits ou de phénomènes réglementés par la directive. Souvent, un critère général est exprimé accompagné de listes explicites de produits/phénomènes soumis à la directive et de produits/phénomènes exclus de la directive afin de clarifier des situations particulières.

Définitions

La rubrique « Définitions » regroupe toutes les explications spécifiques des principaux termes utilisés dans la directive, utiles pour bien comprendre le champ d'application.

Le nécessaire requis

Les exigences essentielles sont les exigences auxquelles le produit doit répondre pour être mis sur le marché. Les exigences essentielles se trouvent souvent à l’annexe I de la directive.

Obligations du fabricant

Le fabricant (ou son mandataire dans la Communauté européenne) est le principal responsable de la mise sur le marché d'un produit. Ce chapitre décrit les obligations et les procédures qu'il doit suivre, en se référant aux annexes de la directive pour des explications et réglementations plus détaillées.

Obligations des autres opérateurs économiques

Les distributeurs et détaillants sont également responsables s'ils commercialisent des articles non conformes aux directives européennes. Ils doivent vérifier que le fabricant a fait réaliser le test de sécurité électrique, que le produit possède la déclaration UE de conformité et qu'il porte le marquage CE.

L'importateur potentiel doit s'assurer que les procédures de vérification de la conformité du produit ont été effectuées, doit vérifier la présence du marquage CE et s'assurer que la documentation technique du produit est à la disposition des autorités nationales compétentes.

Mouvement libre

Les États membres doivent présumer que les produits portant le marquage CE sont conformes à toutes les dispositions des directives applicables exigeant son apposition. Ils ne peuvent donc interdire, limiter ou empêcher la mise sur le marché et la mise en service sur leur territoire de produits munis du marquage CE, sauf si les dispositions relatives au marquage CE ont été appliquées de manière inappropriée.

Présomption de conformité et normes harmonisées

Les directives qui nous intéressent sont associées à une liste de normes harmonisées qui est publiée au Journal Officiel Européen. Les normes harmonisées facilitent grandement la vérification de la conformité d'un produit aux exigences d'une directive. Ces normes décrivent en détail comment doivent être effectués les tests ou autres types d'évaluation nécessaires pour vérifier la conformité d'un produit.

S'il existe des normes harmonisées pour un produit couvrant toutes les exigences de la directive - si ces normes sont appliquées de manière complète et si le produit passe tous les tests requis par les normes elles-mêmes - alors on peut supposer que le produit est conforme aux exigences de sécurité. En l’absence de normes harmonisées adaptées au produit, la démarche est plus compliquée et plus coûteuse.

Equiper un laboratoire CEM adapté pour effectuer les tests requis par les normes harmonisées coûte assez cher. C’est pour cette raison que les fabricants s’appuient souvent sur des laboratoires d’essais externes.

Organismes notifiés

En Europe, c'est l'organisme qui peut effectuer une évaluation de la conformité en agissant en tant que tiers ou évaluer si celle réalisée par le fabricant et ses laboratoires de confiance est correcte. Toutefois, dans la plupart des cas, le recours à un organisme notifié n’est pas prévu ou en tout cas pas nécessaire.

Marquage CE

Les produits conformes à toutes les dispositions des directives applicables exigeant le marquage CE doivent le porter. Ce marquage indique notamment que les produits sont conformes aux exigences essentielles de toutes les directives applicables et qu'ils ont fait l'objet d'une procédure d'évaluation de la conformité prévue par les directives elles-mêmes. Les États membres sont également tenus de prendre les mesures nécessaires pour protéger le marquage CE.

Sicom Testing propose un service complet pour tests de compatibilité électromagnétique de produits électriques et d'équipements électroniques et de radios.

Pour demander de plus amples informations sur ce sujet, écrivez à info@sicomtesting.com
ou appelez le +39 0481 778931.

Articles Liés

contrôle d'accès rfid Modem-routeur Compatibilité électromagnétique FCC">Marque FCC

17 réflexions au sujet de “La Direttiva sulla compatibilità elettromagnetica (EMC)”

  1. Bonjour
    La directive CEM 2014/30/UE du Parlement européen et du Conseil contribue au marquage CE concernant la compatibilité électromagnétique (CEM). La compatibilité CEM est-elle suffisante pour qu'un appareil électronique autorise le marquage CE ? Merci

    Répondre
    • Bonjour,
      Pour permettre le marquage CE d'un appareil électronique, sa conformité à toutes les directives dont il relève doit être vérifiée. Ces directives dépendent des caractéristiques de l'appareil lui-même, par exemple pour les appareils électriques et électroniques connectés au réseau électrique, les directives CEM et Basse tension s'appliquent. S'ils disposent également d'une fonctionnalité radio, ils relèvent de la directive radio qui reprend également les exigences des précédentes ; par ailleurs, la conformité à la directive RoHS doit être démontrée pour tous les appareils électriques et électroniques.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  2. Bonjour.
    Les appareils ferroviaires – affichages utilisés dans le matériel roulant/voitures de voyageurs sont-ils soumis au marquage CE ?
    Salut

    Répondre
    • Bonjour,
      Oui, ces appareils sont soumis au marquage CE selon la directive 2016/797/UE relative à l'interopérabilité du système ferroviaire de l'Union européenne.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  3. Bonjour, j'ai une question concernant le respect de la directive 2014/30/UE. Je suis employé du service qualité d'une entreprise de fabrication de composants électroniques et l'un des problèmes que nous considérons en termes de risque est l'incompatibilité électromagnétique. Naturellement, les produits que nous mettons sur le marché en tant que fabricants sont certifiés du point de vue de la conception et sont totalement sûrs en termes d'émission et de résistance aux ondes électromagnétiques. Ma question est cependant la suivante : si une situation survient au cours du processus de production dans laquelle nous n'installons pas ou n'endommageons pas un composant responsable de la réduction des émissions, un tel produit sera-t-il illégal (selon la directive) ? Ou plus généralement encore, si un produit vendu est « défectueux » en termes de garantie du niveau d'émission correct (dépasse les niveaux d'émission autorisés), s'agit-il d'une violation de la loi ? Je ne parle pas d'un défaut structurel, mais d'un seul cas où le processus de fabrication ne garantira pas un ajustement correct au 100%. Merci d'avance pour votre réponse. Marcin Lawniczak

    Répondre
    • Bonjour,
      Le fabricant, lorsqu'il appose le marquage CE sur un produit, a pour mission de garantir sa conformité, cela signifie que tous les appareils produits doivent être les mêmes que les échantillons sur lesquels les tests ont été effectués selon les normes de la directive.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  4. À plusieurs endroits, j'ai lu que la directive CEM n'exige pas de tests. Comment puis-je réfuter cela à mon entreprise, qui en réalité ne le fait pas.

    https://www.cemarkingassociation.co.uk/electromagnetic-compatibility/

    « La Directive n'établit pas de limites d'émission, ni d'objectifs d'immunité à atteindre, et à ce titre la Directive CEM ne rend pas les tests obligatoires ! Cela dit, aucun test n’est souvent considéré comme une option à haut risque, tandis que les tests CEM complets conformément aux normes harmonisées applicables sont souvent considérés comme la meilleure solution.

    Merci d'avance

    Répondre
    • Bonjour,

      Les tests doivent être effectués pour démontrer le respect des normes harmonisées qui, selon la directive, sont nécessaires.
      La directive précise que :
      -Lors de la mise sur le marché de leurs équipements, les fabricants s'assurent qu'ils ont été conçus et fabriqués conformément aux exigences essentielles énoncées à l'annexe I (article 7).
      - Les équipements conformes aux normes harmonisées ou à des parties de normes harmonisées, dont les références ont été publiées au Journal officiel de l'Union européenne, sont considérés comme conformes aux exigences essentielles énoncées à l'annexe I régies par ces normes ou parties de normes (article 13) .
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  5. Bonjour,
    nous sommes revendeur de chariots élévateurs sur lesquels nous avons installé un dispositif permettant d'obtenir le 4.0. Le chariot et l'appareil portent le marquage CE. Est-il nécessaire de soumettre l'union des deux à une évaluation certifiant la compatibilité électromagnétique ou suffit-il qu'ils aient tous deux été évalués individuellement ?

    Répondre
    • Bonjour,
      Le respect des directives applicables doit être vérifié sur le produit fini, dans votre cas la conformité de l'ensemble chariot+appareil doit être évaluée.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  6. Bonjour,
    Mon équipement passe les tests CEM dans des laboratoires accrédités. Et puis je produis avec les mêmes caractéristiques, il me suffit d'apposer le marquage CE ou j'ai besoin d'un organisme notifié pour certifier ma production.

    Merci

    Répondre
    • Bonjour,
      Dans votre cas, il n'est pas nécessaire de s'appuyer sur un organisme notifié, la conformité peut être démontrée par le contrôle interne de la production comme indiqué à l'annexe 2 de la directive ; en plus d'apposer le marquage CE, le fabricant doit :
      1) remplir une déclaration UE écrite de conformité pour un modèle de l'appareil
      2) le tenir à la disposition des autorités nationales, accompagné de la documentation technique, pendant dix ans à compter de la date de mise sur le marché de l'appareil.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  7. Quand est-il nécessaire d’avoir un organisme notifié ?
    Je comprends que seulement si vous souhaitez obtenir le certificat de conformité de type (certificat d'examen UE de type)

    Répondre
    • Bonjour,
      Pour la compatibilité électromagnétique, le fabricant doit démontrer la conformité d'un équipement aux exigences essentielles au moyen de l'une des procédures d'évaluation de la conformité suivantes :
      1) contrôle interne de la production ;
      2) Examen UE de type suivi de conformité au type basé sur le contrôle interne de la production.
      Le fabricant doit choisir laquelle des deux procédures il souhaite utiliser, ce n'est que s'il choisit l'examen UE de type qu'il est nécessaire de contacter un organisme notifié.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  8. Cher Monsieur/Madame,
    Je me demandais si vous pouviez m'aider avec ma demande. Je voudrais savoir s'il existe une liste d'équipements pour lesquels nous devrions appliquer la directive CEM.
    Merci d'avance
    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour.
      La directive CEM s'applique à tout appareil fini, ou combinaison d'appareils finis, mis à disposition sur le marché en tant qu'unité fonctionnelle indépendante, destiné à l'utilisateur final et susceptible de générer des perturbations électromagnétiques, ou dont le fonctionnement peut être affecté par de telles perturbations, c'est-à-dire tout équipement intégrant des composants électroniques actifs.
      Il est possible de consulter la liste des normes harmonisées pour vérifier les types de produits auxquels s'applique la directive CEM.
      Salutations de Sicom Testing

      Répondre

Questions et commentaires

Si vous avez des questions ou des commentaires
Sicom Testing se fera un plaisir de vous répondre.