Tests SAR en laboratoire et vérification de l'exposition humaine aux radiofréquences

Les appareils portables sans fil font désormais partie de nos habitudes quotidiennes et sont presque devenus une extension de nous-mêmes.
Nous utilisons fréquemment notre smartphone et le portons dans notre poche, ou nous avons une montre intelligente au poignet et nous ne pensons pas exposer des parties de notre corps, de manière prolongée, à Champs électromagnétiques générés par ces objets qui sont toujours connectés à un réseau de communication.
Les équipements émetteurs pouvant être utilisés en contact étroit avec le corps doivent subir des tests spécifiques avant d'être mis sur le marché : l'évaluation de laexposition humaine aux champs électromagnétiques et à ce qu'on appelle Mesure DAS.

Qu’est-ce que le SAR ?

Le SAR, acronyme de Specific Absorption Rate elle est définie comme la quantité d'énergie EM absorbée par les tissus du corps humain par unité de masse et se mesure en W/Kg.
Les tests SAR mesurent donc le pourcentage d’énergie électromagnétique absorbée par le corps humain lorsqu’il se trouve à proximité d’un champ magnétique radiofréquence. Les valeurs ainsi obtenues permettent de vérifier que les limites établies d'exposition sécuritaire aux champs électromagnétiques sont respectées.

Suivant les lignes directrices définies parComité international de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP), l'Union européenne, les États-Unis, le Canada, le Japon, l'Australie et d'autres ont approuvé des normes harmonisées qui établissent les niveaux d'émission maximaux autorisés pour maintenir la tolérance d'absorption dans certains seuils de sécurité.
En mettant en œuvre ces dispositions, dans la zone UE, la valeur SAR autorisée est de 2 W/Kg pour 10 grammes de tissu. Les réglementations des États-Unis et du Canada imposent des paramètres plus restrictifs, fixant la limite à 1,6 W/Kg mesuré sur 1 gramme de tissu.

Tests DAS en laboratoire Sicom Testing

Système de mesure DAS Sicom Testing effectue la mesure du DAS des équipements électriques, électroniques et de télécommunications pouvant être utilisés à proximité du corps.
Ce laboratoire est spécialement équipé pour mesurer le taux d'absorption spécifique de l'énergie électromagnétique par les tissus humains lorsqu'ils sont exposés à des champs CEM.
L'équipement dont il dispose Sicom Testing vous permettent d'effectuer des mesures SAR de petits objets, tels que des téléphones portables ou de gros appareils.
Toutes les mesures peuvent être appliquées à différentes parties sensibles du corps humain comme la tête, l’abdomen ou le poignet.

La mesure du DAS est réalisée à l'aide d'une machine composée d'un bras robotique, d'une sonde de champ électrique et de réservoirs particuliers dont la forme reproduit le modèle de la tête et du corps humains. À l’intérieur des réservoirs se trouve un liquide spécial qui permet de simuler les caractéristiques des tissus humains.
L'appareil sur lequel sont effectués les tests est ensuite positionné sous les réservoirs afin de simuler son utilisation à proximité de la tête ou du corps. La mesure s'effectue à travers une procédure de test complexe, à la fin de laquelle la valeur obtenue à partir des mesures est comparée aux limites établies par la réglementation de référence.

Sicom Testing: expérience, compétence et innovation continue

Thermographie de la tête Le labo Sicom Testing dédié à ce type de tests et de mesures, et créé grâce à la collaboration de l'Institut de Recherche du Parc Scientifique de la Région et de la Région Frioul-Vénétie Julienne, il constitue depuis 2006 une réalité unique dans la région et implanté au niveau national pour ses compétences reconnues dans le domaine de contrôles surexposition humaine.
Dans ce complexe Sicom Testing a développé une expérience avérée dans les techniques de mesure, de calcul et de simulation pour Mesure DAS, vérifiant la conformité des différents appareils aux différentes normes en vigueur.

L'évolution continue des étalons de référence s'accompagne d'un travail de mise à jour constant, axé sur les compétences et la préparation du personnel ainsi que sur l'instrumentation du laboratoire.

Sicom Testing offre un service complet d’évaluation des risques exposition humaine aux champs électromagnétiques et aux Mesure DAS de vos produits.

Pour demander de plus amples informations sur ce sujet, écrivez à info@sicomtesting.com
ou appelez le +39 0481 778931.

Articles Liés

exposition_humaine téléphone de pluie Analyse de schéma électrique Maison familiale Sécurité

94 réflexions au sujet de “Prove SAR in laboratorio e verifica dell’esposizione umana alle radiofrequenze”

  1. Bonsoir, je voulais vous demander si vous avez testé ou connaissez des appareils de téléphonie mobile capables d'atténuer l'exposition aux vêtements électromagnétiques, merci

    Répondre
    • Bonjour, nous avons testé plusieurs appareils de ce type. Certains avec fonction de blindage, d'autres avec ferrites ou aimants. Nous ne pouvons pas divulguer les résultats des tests effectués. Dans tous les cas, les produits mis sur le marché sont certifiés et donc considérés comme sûrs sans autres précautions. Pour une utilisation prolongée du téléphone portable je recommande d'utiliser un casque Bluetooth et de laisser le téléphone portable sur la table, la puissance du casque Bluetooth est très faible et l'exposition est réduite.

      Répondre
  2. Bonjour, je voulais vous demander si les valeurs SAR déclarées varient dans le temps (vieillissement/heures d'utilisation du téléphone portable), merci

    Répondre
    • Bonjour,
      Les valeurs DAS d'un téléphone mobile dépendent de la façon dont il est construit et de la puissance maximale d'émission radiofréquence, ces paramètres ne changent pas dans le temps tant que le téléphone mobile fonctionne correctement.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
    • Bonjour,
      Pour tous les produits comportant plusieurs émetteurs radio pour lesquels il est nécessaire d'effectuer le SAR, les différents émetteurs sont testés individuellement un à la fois, puis les résultats sont additionnés comme indiqué par la norme, si les émetteurs peuvent fonctionner simultanément, pour obtenir le résultat global. Valeur DAS du produit.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  3. dans le cas d’un équipement de réalité virtuelle utilisé pour regarder des jeux en réalité augmentée, comment s’effectue la mesure du DAS ?

    Répondre
    • Bonjour,
      Pour ce type d'équipement, le SAR est effectué selon la norme pour les produits utilisés à proximité du corps, en recherchant le point d'émission maximale sur les fréquences de l'émetteur radio. Si le produit ne contient pas d'émetteurs radio, il n'est pas nécessaire d'effectuer une mesure SAR.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  4. Bonjour. Concernant les valeurs SAR, je ne sais pas si Xiaomi est une marque fiable. J'aimerais acheter un Xiaomi 11 lite. Alternativement, un Samsung A52 ou A72. Comme je passe de nombreuses heures au téléphone, même sans casque, lequel me conseillez-vous ?
    SURTOUT:
    Xiaomi a des valeurs déclarées très intéressantes. Idem Samsung. Mais les deux fabricants détectent-ils le Sar à la même distance en mm de la tête et du corps ?

    Je vous remercie beaucoup!

    Répondre
    • Bonjour,
      le choix de l'appareil en fonction des valeurs DAS tête et/ou corps dépend fortement de l'utilisation faite du produit. Quelle que soit la marque et le fabricant, les smartphones doivent être testés selon les mêmes méthodes de mesure définies par les normes techniques.
      Salutations de Sicom Testing

      Répondre
  5. Bonjour, j'aimerais savoir s'il y a une raison pour laquelle désormais plusieurs marques ne précisent pas le SAR aux USA comme Samsung (A52, A32, S20FE…), pour la plupart de leurs derniers modèles il n'apparaît même pas sur la page officielle Cela pourrait être dû au fait qu'il n'a pas réussi le test aux États-Unis, mais qu'il l'a fait en Europe ? et c'est pour cela qu'ils ne peuvent pas mettre les résultats, parce que ce n'est pas commercialisé là-bas.

    Merci d'avance

    Répondre
    • Bonjour,
      Dans certains cas les appareils sont diversifiés à l'origine entre l'Amérique et l'Europe (par exemple le Samsung A52 vendu en Europe n'est pas forcément le même appareil Samsung A52 vendu aux Etats-Unis), donc pour un appareil vendu uniquement en Europe pas de tests pour l'américain marché.
      Salutations Test Sicom

      Répondre
      • Bonsoir. J'ai acheté des freebuds 3 : quel est le niveau DAS d'un type d'écouteurs sans fil comme celui-ci par rapport aux émissions d'un smartphone ?
        Bref, je sais que mon smartphone fait environ 0,5 tête et 1 corps. À quelles valeurs Sar ai-je affaire avec des écouteurs ? Merci

        Répondre
        • Bonjour,
          Pour connaître la valeur DAS des écouteurs (si elle n'est pas déclarée), vous devez les tester ; généralement, ces types d'écouteurs ont des puissances d'émission très faibles (quelques mW), dans ce cas le test n'est pas effectué car avec des puissances aussi faibles l'appareil ne peut pas dépasser les valeurs limites DAS établies par la réglementation.
          Cordialement
          Test Sicom

          Répondre
  6. Bonjour, j'ai d'autres précisions concernant les valeurs SAR des téléphones portables :
    – Pourquoi la valeur limite de 4 W/kg relative aux membres n'a-t-elle jamais été communiquée par les fabricants ces dernières années mais uniquement celles de la tête et du corps ?
    – Les tests relatifs au corps réalisés en laboratoire et les valeurs trouvées sont-ils corrélés aux valeurs limites des membres ? Autrement dit, si je garde l'appareil dans ma poche, le test basé sur le corps fait-il référence à une éventuelle absorption par la cuisse ou doit-il y avoir une analyse distincte pour évaluer cela ?

    Merci d'avance et bon travail !

    Répondre
    • Bonjour,
      -Selon la norme EN 62209-2 la méthode de mesure est la même pour le tronc et les membres, généralement appelés corps, donc un appareil qui se situe dans les limites de 2 W/Kg pour le tronc est également conforme pour les membres qui ont une valeur limite plus élevée.
      Salutations Test Sicom

      Répondre
  7. Une personne nous a écrit :
    1) Dans l'une des réponses, vous faites explicitement référence aux écouteurs Bluetooth lorsqu'il s'agit de passer de longs appels téléphoniques. Les écouteurs normaux (filaires) ne sont-ils pas recommandés ? Font-ils percevoir au corps une valeur de champ électromagnétique plus grande que les écouteurs Bluetooth ?

    2) La deuxième question concerne les smartphones qui mettent également en œuvre la technologie 5G. La valeur DAS est-elle dans ce cas influencée par la présence de l’antenne 5G ? (qui, d'après ce que je sais, est une technologie très différente de la 4G, elle devrait donc nécessiter une architecture matérielle différente). En d’autres termes, la présence éventuelle de l’antenne pour recevoir/transmettre des données en 5G augmente-t-elle la valeur SAR ? Si oui, de manière significative ou négligeable par rapport à un smartphone exclusivement 4G ?

    Merci encore pour votre professionnalisme et votre convivialité.

    Notre réponse :
    1) Les écouteurs filaires n'ont aucune influence sur les valeurs DAS de l'appareil. L'avantage d'utiliser des écouteurs réside dans le fait que pendant l'appel téléphonique, le téléphone portable peut être tenu éloigné du corps.

    2) La valeur DAS, ainsi que la technologie de communication, dépendent également de l'appareil. De plus, les communications 4G ou 5G sont des alternatives et n'ont pas lieu en même temps, donc la 5G n'augmente pas le DAS de la 4G ; les valeurs DAS d'un appareil lors d'une transmission en 5G sont mesurées séparément des valeurs DAS du même appareil lors d'une transmission en 4G, il n'est pas possible de savoir a priori dans quel mode le DAS sera plus élevé.

    Répondre
  8. Bonjour, j'ai quelques questions de clarification concernant la méthode de mesure du DAS pour les téléphones portables :
    – Lorsque les mesures définies sont effectuées dans les pires conditions, pour définir le DAS pour chaque fréquence dans laquelle il fonctionne, un seul test est effectué avec le téléphone à puissance maximale travaillant en même temps sur toutes les fréquences disponibles ou plusieurs mesures sont effectuées , séparément pour chaque fréquence, puis établir la valeur maximale à la fin ?
    – Dans quel intervalle de temps les mesures SAR sont-elles effectuées pour arriver à la valeur finale ?
    – Si les fabricants déclarent uniquement la valeur DAS sans autre précision, ils se réfèrent généralement à la valeur maximale de quelle fréquence ?

    Merci d'avance pour votre réponse et bon travail !

    Répondre
    • Bonjour,
      -Les mesures SAR sont effectuées sur chaque bande de fréquences sur laquelle l'appareil peut fonctionner, si des fréquences de plusieurs bandes peuvent être utilisées simultanément les valeurs SAR sont ajoutées selon les méthodes indiquées par la norme.
      -Toutes les valeurs DAS sont obtenues en moyenne sur une période de 6 minutes (pour l'Europe).
      -La valeur SAR déclarée est la plus élevée de toutes celles mesurées.
      Cordialement
      Test Sicom

      Répondre
  9. Bonjour, ma question est la suivante : Pourquoi certains appareils ont-ils un SAR en Europe alors que le SAR est caché aux États-Unis ? Comme dans le cas du Samsung a40

    Merci

    Répondre
    • Bonjour.
      Si vous faites référence aux valeurs DAS indiquées dans le manuel, généralement pour les modèles vendus sur le marché européen, seules les valeurs DAS avec limites européennes sont indiquées, tandis que pour les modèles commercialisés aux États-Unis, les valeurs indiquées sont celles concernant les limites américaines.
      Sur le site Web du fabricant, les deux valeurs devraient figurer.
      Salutations de Sicom Testing

      Répondre
  10. Cher Sicom, j'aimerais savoir si un mur à l'intérieur d'une maison, même relativement fin (8cm), réduit la transmission des ondes provenant d'un téléphone portable d'ancienne génération. Merci Bon travail

    Répondre
    • Bonjour.
      Un mur peut constituer un obstacle à la propagation des ondes radio, selon la bande de fréquence dans laquelle fonctionne le téléphone mobile et le matériau du mur.
      Cependant, si le problème concerne l’exposition humaine, s’éloigner de 8 cm ou plus du téléphone portable entraîne une réduction significative.
      Salutations de Sicom Testing

      Répondre
  11. Cher Sicom, félicitations pour la compétence et l'importance de votre travail. Pourquoi toutes les entreprises n'indiquent-elles pas la valeur DAS sur leurs forfaits de téléphonie mobile ? On lit souvent que ces appareils sont conformes à la réglementation européenne sans toutefois communiquer les chiffres de valeur DAS. Enfin, j'aimerais savoir si un téléphone portable allumé en veille peut transmettre ses ondes à travers une paroi perforée de 8 cm. Je pose cette question car j'ai laissé un jour un téléphone portable d'ancienne génération allumé pendant une nuit entière derrière un mur comme celui indiqué correspondant à la tête d'une personne dormant dans l'autre pièce, dont la distance totale entre la tête et le téléphone portable était de 25 cm. y compris la paroi perforée de 8 cm. Un grand merci pour votre attention et votre réponse. Je vous salue distinctement.

    Répondre
    • Bonjour.
      Lorsque l’information n’est pas disponible sur l’emballage, elle peut probablement être trouvée sur le site Internet du fabricant. En réalité, l’important est que le produit se situe dans les limites fixées par la réglementation et soit considéré comme sûr.

      Le téléphone en veille transmet et reçoit des informations. Le montant est très faible si la connexion de données n'est pas activée. Toutefois, elle augmente avec la connexion de données et les applications actives sur les smartphones.

      L'exposition humaine lors de l'utilisation d'un téléphone portable varie fortement entre le cas où le produit est en contact avec la personne et celui où il s'en trouve à quelques centimètres. Dans ce cas, je pense que la distance de 25 cm doit être considérée comme suffisamment sûre.

      Salutations de Sicom Testing

      Répondre
  12. Hé!
    Disons que nous avons deux téléphones portables.
    -Le mobile A a ces valeurs sar : tête 0,558 W/Kg, corps 0,986 W/Kg
    -Mobile B a ces valeurs sar : tête 0,191 W/Kg, corps 1,034 W/Kg
    1) À laquelle de ces valeurs correspond le rayonnement transmis via le fil mains libres ? Transmettra-t-il plus de rayonnement à la tête dans le cas du smartphone A ou B ?
    2) Bien que la cellule B ait une valeur SAR corporelle légèrement supérieure, elle a en même temps une valeur SAR tête nettement inférieure à celle de la cellule A. Quelle est la cause de cette différence ? Juste le placement de l'antenne ?
    3) Existe-t-il une distance maximale entre le corps/tête et l'appareil où ces valeurs sont applicables, ou doivent-elles être prises en compte uniquement lorsque nous sommes en contact avec l'appareil ?
    3b) Si la réponse ci-dessus est que les valeurs sar ne sont applicables qu'en contact avec l'appareil, pouvons-nous supposer que l'appareil le moins nocif est celui avec la valeur sar généralement la plus faible (donc le champ électromagnétique le plus faible) ? Dans notre exemple, il s'agirait du mobile A car sa valeur sar la plus élevée (valeur sar body) est inférieure à la valeur sar la plus élevée du mobile B (encore une fois valeur sar body). Mon idée derrière cela est que la valeur la plus élevée possible créera un champ électromagnétique potentiellement plus fort. Donc si les valeurs sar ne sont applicables que lorsque l'on touche le téléphone, je me demandais quelle valeur je devais prendre en considération lorsque l'on parle sur haut-parleur.
    Je n'ai pas beaucoup de connaissances en physique, corrigez-moi si mon hypothèse est fausse.

    Merci d'avance!

    Répondre
    • Bonjour.
      1) Le rayonnement transmis via le fil mains libres n’est lié à aucune de ces valeurs.
      2) Il peut s’agir de l’emplacement et du type d’antenne.
      3) Normalement les valeurs sont mesurées par contact. Les mesures sont répétées dans différentes positions suivant les indications des étalons et la valeur rapportée est la pire parmi celles obtenues.
      3B) En éloignant le téléphone portable du corps, y compris de la tête et de la main, même de quelques centimètres, l'absorption des rayonnements est rapidement réduite.
      Salutations de Sicom Testing

      Répondre
  13. Bonsoir et merci pour vos réponses,
    J'aimerais savoir lorsque des valeurs SAR européennes et américaines évidemment différentes sont trouvées en ligne, sont-elles testées dans les mêmes conditions de bande ? utilisent-ils la même fréquence ? autre question, à ce stade, si j'ai une valeur SAR inférieure aux USA et plus élevée en Europe, ne devrait-il pas être l'inverse ?
    Merci

    Répondre
    • Bonjour.
      Les bandes de fréquences utilisées en Europe et aux USA sont différentes et les mesures SAR sont effectuées dans les bandes pertinentes à la zone géographique concernée. De plus, il existe certains détails techniques dans l'exécution des tests qui, dans certains cas, peuvent entraîner des différences. Pour toutes ces raisons, les mêmes valeurs DAS ne se retrouvent pas pour l’Europe et les USA. Cependant, je confirme que tous autres facteurs étant égaux, le fait de faire une moyenne de la mesure sur 1 g de tissu (USA) au lieu de 10 g de tissu (Europe) devrait capter une partie plus élevée du pic spatial d'absorption, donnant donc une taille un peu plus haut.
      Salutations de Sicom Testing

      Répondre
  14. Une personne nous a écrit :

    « En lisant l’article, les questions suivantes se sont posées :

    1) Dans certains sites qui rapportent des valeurs DAS, une distinction est faite entre la tête et le DAS du corps et dans certains cas ces valeurs diffèrent beaucoup (par exemple le Samsung Note 8 a un DAS pour la tête de 0,17 W/kg alors que le Le DAS corporel est significativement plus élevé (1,29 W/kg). Pourquoi y a-t-il cette énorme différence dans certains smartphones alors que dans d’autres les valeurs sont les mêmes (voire même inversées) ?

    2) Vaut-il mieux privilégier les smartphones avec des valeurs DAS tête et corps équivalentes ou vaut-il mieux regarder davantage une des 2 données (tête plutôt que corps) ?

    3) La valeur DAS communiquée par le fabricant est-elle mesurée lors de l'effort maximal de l'équipement ? (comme un appel ?) Ou est-ce une valeur mesurée lors de la recherche du répéteur pour établir la connexion avec le cellulaire ?

    4) Les smartphones dotés de la technologie de veille double SIM émettent-ils la même quantité de rayonnement qu'une seule SIM ? Et s’ils sont utilisés avec une seule SIM, les choses s’améliorent-elles ?
    John"

    Notre réponse :

    La valeur SAR de la tête dépend du positionnement de l'antenne par rapport à la tête, si elle est proche du microphone et que le smartphone est grand, l'antenne s'éloigne et la valeur SAR diminue.

    Le corps SAR est mesuré sur tous les côtés du produit et les pires valeurs sont signalées, donc la position de l'antenne et la taille du smartphone ont moins d'impact.
    Il est important d'être conscient que ces produits, même transportés dans votre poche, nous exposent à des champs électromagnétiques lorsqu'ils échangent des données ; et cela se produit presque toujours à moins que les données n'aient été désactivées.

    Le corps SAR indique l'exposition à laquelle on est soumis dans ce cas, tandis que la tête SAR indique l'exposition à laquelle on est soumis lors d'une conversation téléphonique en tenant le téléphone près de l'oreille. La valeur la plus intéressante pour chacun de nous dépend donc de l’usage que l’on fait du produit.

    Garder votre smartphone dans votre sac plutôt que dans votre poche fait en réalité une grande différence.

    Si vous passez de longs appels téléphoniques, il est préférable d'utiliser le haut-parleur ou un casque Bluetooth en posant le téléphone sur le bureau.

    Par rapport à ces mesures, la valeur DAS du produit est un facteur moins déterminant, mais elle reste un facteur.

    Les organismes de réglementation souhaitaient que les valeurs DAS soient publiques pour inciter les concepteurs à les réduire autant que possible.

    Cependant, n'oublions pas que tous les produits régulièrement sur le marché sont dans des limites considérées comme sûres, donc s'ils sont utilisés de manière appropriée, ils ne doivent pas être considérés comme nocifs. Il est bien entendu important que tous les produits soient correctement testés avant d’être mis sur le marché.

    Salutations de Sicom Testing

    Répondre
  15. Bonjour, ma question est la suivante : Si nous avons une station de base sur un toit qui émet à environ 40 dBm (10 watts), j'aimerais savoir si je respecte les limites DAS du personnel à l'intérieur du bâtiment.

    Merci beaucoup.

    une salutation

    Répondre
    • Bonjour.
      L'évaluation de l'exposition humaine pour un produit destiné à être installé de manière permanente est effectuée d'une manière différente du SAR. À partir des caractéristiques techniques du produit et des mesures, on calcule la distance minimale à laquelle les personnes doivent se tenir pendant l'utilisation.
      Salutations de Sicom Testing

      Répondre

Questions et commentaires

Si vous avez des questions ou des commentaires
Sicom Testing se fera un plaisir de vous répondre.