SAR, essais en laboratoire et vérification de l’exposition humaine aux radiofréquences

Le bras mécanique qui déplace la sonde lors des mesures de SAR

Absorption de champ électromagnétiqueSmartphone, Tablette à d’autres appareils sans fil font maintenant partie de nos habitudes quotidiennes. Sont presque devenues un prolongement de nous-mêmes: Nous l’utilisons fréquemment, ou même que nous leur portons, souvent, sans même tenir compte que nous allons exposer et maintenez-la enfoncée pour champs électromagnétiques.
Droit de préserver notre santé, matériel que nous utilisons en contact étroit avec l’organisme d’émission sont soumis à des tests spécifiques avant leur mise sur le marché, ce qu’on appelle »Tests de SAR”.

Ce qui est SAR?

Le SAR, acronyme pour Débit d’Absorption spécifique (Débit d’absorption spécifique) est définie comme la quantité d’énergie électromagnétique absorbée par les tissus du corps humain par unité de masse et est mesuré en W/Kg. Tests de SAR, puis, mesurer le pourcentage d’énergie électromagnétique absorbée par le corps humain lorsqu’il est près d’un champ magnétique de radiofréquence. Et les valeurs ainsi obtenues permettent de vérifier que vous n'êtes pas repousser les limites d’exposition sécuritaire aux champs électromagnétiques.

Suivant les orientations définies par leComité international pour la protection contre les rayonnements Non ionisants (ICNIRP), l’Union européenne et autres pays, comme aux États-Unis, Canada, Le Japon et l’Australie, approuvé des normes harmonisées qui énoncent les niveaux maximaux autorisés d’émission à contenir dans certains seuils de sécurité ’ absorption de tolérance. Afin d’appliquer ces dispositions, en l’espace de l’Union ’ la valeur SAR autorisée est 2 (W/Kg) 10 grammes de tissu. Le règlement de États-Unis et Canada Au lieu de cela, ils imposent plus stricts paramètres, fixant la limite 1,6 W/Kg mesurée sur 1 gramme de tissu.

Système de mesure du SAR

SAR les tests en laboratoires Sicom

SICOM effectue des essais de SAR pour appareils électriques, électronique et équipements de télécommunications utilisés dans une proximité immédiate avec le corps et les oreilles et vérifier le taux d’absorption pour la ’ exposition de l’homme en présence de rayonnement électromagnétique.

Le laboratoire est spécialement équipé pour subir de tels tests est petit, comme les téléphones mobiles, les deux plus grands appareils, en effectuant la mesure de débit d’absorption spécifique, non seulement par rapport à la tête, Mais même par rapport à l’abdomen et du poignet.

Mesure das s’effectue à l’aide d’une machine composée d’un bras robotique, sonde de champ électrique et de baignoires spéciales, dont la forme imite la tête et le modèle du corps humain. Tous les ’ à l’intérieur des réservoirs contient un liquide spécial qui permet de simuler les caractéristiques de tissus humains. L’appareil qui effectue la preuve est alors placé sous les réservoirs afin de simuler l’utilisation dans les environs de la tête ou du corps. La mesure est effectuée au moyen d’une procédure d’essai complexe, à la fin dont la valeur obtenue à partir de ces mesures est comparée avec les limites fixées par la réglementation locale.

SICOM: expérience, compétence et constante de l’innovation

Le laboratoire Sicom dédié à ce genre de test et de mesure, et réalisé Imagerie thermique de la têteGrâce à la collaboration de la recherche du corps Area Science Park et la région de Frioul-Vénétie Julienne, De 2006 est une réalité unique sur le territoire et mis en place dans tout le pays pour ses compétences reconnues dans le domaine de la vérification sur ’ l’exposition humaine.
Dans ce contexte, Sicom a développé une vaste expérience dans les techniques de mesure, simulation et calcul pour mesurer les SAR, essais des appareils conformément aux normes harmonisées en vigueur.

L’évolution continue des étalons de référence est accompagnée d’une mise à jour constante, accent est mis sur les compétences et laboratoire de préparation personnelle Sicom Instrumentation. Et juste à ce sujet, SICOM participe activement à la recherche d’investissements à financer la mise à niveau du matériel et à obtenir l’accréditation des laboratoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *